samedi 20 juillet 2013

Allah au palais

Lorsque Jacques II de Majorque entame la construction de son palais à Perpignan à la fin du XIIIème siècle, c'est la mise en route d'un important chantier. Les ouvriers viennent de tous horizons, recrutés pour leurs compétences et indépendamment de leurs origines ou confessions. Il ne faut donc pas s'étonner de trouver de nombreuses influences dans le palais de l'art mudéjar, du nom donné aux musulmans vivant jadis en terres chrétiennes. On trouve dans la chapelle du palais elle-même plusieurs inscriptions en arabe, peintes de manière stylisée, tantôt pour "Allah" ou d'autres formules telles que "Au nom de Dieu" ou "Il n'est de Dieu que Dieu". D'autres formules ou motifs arabisants apparaissent dans les différentes parties du château : plafonds, appartements de la reine, escaliers... Le cas du palais n'est pas unique. On retrouve des inscriptions arabes similaires en divers endroits du département, par exemple sur le clocher de Prades, sur une stèle funéraire à Saint-André, ou encore à la commanderie des Templiers du Mas Deu de Trouillas.

Petites histoires des Pyrénées-Orientales
Décor et inscription peints dans la chapelle
Source : Jean Reynal, Jean-Philippe Alazet et Michel Castillo, Le palais des rois de Mallorca, Canet-en-Roussillon, Trabucaïre, 2010, 187 p.
Photo : Par ZohaStel (Travail personnel) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Cette chronique vous a plu, déplu ou vous y avez trouvé une erreur ? Partagez-la ou laissez-moi un commentaire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire